Indications possibles:

  • Problèmes orthopédiques et du dos:
  • Allures irrégulières, trébuchements fréquents, moins bon usage du dos, diminution du développement musculaire, changements de pied difficiles au galop, difficultés à engager les postérieurs sous la masse.
  • Problèmes internes:
  • Digestion déficiente, coliques récurrentes, diarrhée.
  • Problèmes de fertilité:
  • Absence de chaleur, infécondité, jument “pisseuse”.
  • Problèmes de comportement:
  • Un cheval ne naît pas difficile à manipuler! La cause d’une difficulté à manipuler un cheval est donc rarement à metre sur le compte d’un mauvais caractère.
  • Problèmes d’équitation:
  • Le cheval tourne beaucoup plus difficilement d’un côté. Le cheval prends le mors, saute trop plat au-dessus des obstacles.
  • Prévention:
  • Nous imposons à nos chevaux un mode de vie totalement « anti-naturel » pour eux. Dans la nature, le cheval bouge et mange (un peu à la fois) toute la journée. Nous enfermons nos chevaux de sport souvent 23 heures par jour et nous leur donnons à manger deux fois par jour de grosses portions d’aliments très concentrés en énergie. L’ostéopathie peut faire preuve de son utilité à ce niveau.
  • Le corps est remis en état de fonctionner correctement malgré les limitations que nous imposons et un mode de vie non naturel.  Des blocages peuvent être levés de cette manière avant que le cavalier ne les ressente et avant qu’ils ne génèrent des problèmes cliniques.

Comme règle générale il faut établir qu’en cas de problèmes aigus, un vétérinaire doit être consulté en première instance.

Un ostéopathe va refuser d’intervenir dans la plupart des cas de coliques graves ou de boiterie soudaine et intense.